Extrait « Je Suis » (Antoine Foltzer)

Download PDF

« Nous savons que l’Intuition est un sentiment de certitude qui nous vient du plus profond de nous-mêmes. Chacun a déjà ressenti ce sentiment, et chacun sait que ce sentiment, cette voix, ne ment jamais.

Nous notons donc notre première vérité : Il existe au-dessus de nous, autour de nous, au-dedans de nous, une Force invisible que nous ne pouvons matériellement ou physiquement maîtriser. Vous allez, vous personnellement, donner un nom à cette Force. Vous l’appellerez Dieu, Energie, Eternel, Père, Fils, Lumière, Vie, etc … comme vous l’entendez. Cette Force est la seule Vérité de toutes les religions, elle en est la base, l’origine, et elle est si puissante qu’elle fait que tous les chemins de toutes les religions mènent au même Dieu, à cette même Force. Tout le reste, tous les Enseignements de toutes les religions, tous les dogmes, toutes les lois, toutes les églises, vous en faites ce que bon vous semble. Vous pouvez les croire vraies ou fausses, cela vous regarde. Vous pouvez aussi, à partir de cette base, créer votre propre religion. Elle sera certainement vraie,  puisque vous y croyez. Et si vous avez le don de persuasion vous pouvez aussi attirer à vous des fidèles et créer ainsi votre propre église. A vous de voir …

Ce que vous devez savoir et comprendre, c’est que si nous ressentons la présence de cette Force, c’est qu’elle est en nous, et que, donc, nous en faisons partie. Et si nous en faisons partie, notre voisin en fait partie également. Notre voisin est donc notre frère ; nous sommes tous frères, puisque la même Force habite en nous. Voilà la vraie religion. Il n’y a que cela qui nous intéresse, il n’y a que cela de vrai. A partir de là, le reste n’est qu’une histoire d’hommes. Chaque peuple peut créer ses lois, ses croyances, ses dogmes. Chaque homme est libre d’y croire et de s’y soumettre, du moment qu’il s’y trouve bien et que cela l’aide à vivre. Notre devoir à nous est de respecter toute croyance et tout homme avec ses croyances quelles qu’elles soient. Nous n’avons pas à attirer les autres vers nos propres croyances. La Vérité est UNE. Tout homme est déjà dans la Vérité, puisqu’il sent en lui la présence de la Force.

Ce qui change en est la compréhension et l’interprétation, mais pour cela chaque chose vient en son temps. Nous pourrions aussi expliquer la Vérité aux autres, mais nous risquons d’être incompris et maltraités, et puis… « ne jetez pas vos perles aux cochons » … Quand le Christ disait : « Aimez le Père de toutes vos forces : Aimez-vous les uns les autres : le Père qui est dans les C1eux (dans l’invisible) est aussi au-dedans de vous. etc. »  Il savait bien ce qu’il disait, et maintenant vous aussi, vous le savez. Que les sentiments humains s’expriment par la description d’un paradis ou d’un enfer, d’un jardin fleuri ou d’une prairie de chasse, par la création d’une statue de saint, de cornes de taureau ou de la queue d’un chat, cela n ‘a aucune importance pour nous. Nous savons que par toutes ces bêtises humaines, l’homme cherche à rendre hommage à cette Force toute puissante qu’il sent en lui, mais qu’il ne peut et ne sait s’expliquer, jusqu’au jour de son éveil.

(« Je suis », Guide pratique d’éveil spirituel, Antoine Foltzer)

Ce contenu a été publié dans Extraits. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *