Bienvenue sur la planète Terre, petit être …

Download PDF

 

Si nous nous étions adressés à vous le premier jour de votre vie physique, voici ce que nous vous aurions dit :

Bienvenue sur la planète terre, petit être…

Il n’y a rien que tu ne puisse être, faire ni avoir. Tu es un créateur magnifique et tu es ici en vertu de la volonté puissante et délibérée que tu as exprimée d’y venir. Tu as spécifiquement appliqué la merveilleuse Science de la Création Délibérée, et c’est grâce à ton aptitude à la mettre en œuvre que tu es ici.
Vas-y, pense à ce que tu veux, attire à toi les expériences qui t’aideront à décider ce que tu désires, puis, après l’avoir choisi, ne pense plus qu’à cela.
La majeure partie de ton temps sera consacrée à rassembler des données qui t’aideront à décider ce que tu veux…Ta véritable tâche consiste à déterminer ce que tu désires, puis à te concentrer dessus, car c’est la concentration qui attire les choses. Tel est le processus de création : songer à ce que tu veux, avec une pensée si puissante et si claire que ton être intérieur la nourrisse d’émotion. Et à mesure que tu pense à quelque chose en le nourrissant d’émotion, tu deviens le plus puissant de tous les aimants. C’est par ce processus que tu attireras ce que tu veux dans ta vie.
Parmi toutes les pensées que tu cultiveras, bon nombre n’auront pas un pouvoir d’attraction très puissant, du moins au début – sauf si tu restes concentré dessus assez longtemps pour qu’elles se multiplient. Car lorsque leur nombre augmente, leur pouvoir fait de même. Et quand leur quantité et leur pouvoir se seront accrus, l’émotion que t’adressera ton être intérieur sera elle aussi plus intense.
Lorsque tu cultives des pensées qui éveillent des émotions, tu accèdes au pouvoir de l’Univers. Vas-y (aurions-nous dit, en ce premier jour de ta vie terrestre), en sachant que ta tâche consiste à trouver ce que tu veux, puis à te concentrer pleinement dessus.
Mais nous ne nous adressons pas à vous le premier jour de votre vie. Cela fait déjà un certain temps que vous êtes là. Pour la plupart, vous ne vous connaissez pas seulement à travers vos propres yeux (ce n’est d’ailleurs pas votre première source de connaissance de soi), mais à travers ceux des autres ; en conséquence, bon nombre d’entre vous ne vivent pas l’état d’être qu’ils souhaitent vivre.

Message d’ Abraham (Chanelling, Jerry Hicks)

 

Ce contenu a été publié dans Divers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *